Le Prez

Bruno GARREAU , Président de l’association Exactor Mortis Béhourd et fondateur de l’équipe. Attiré de longue date par les sports de combat en général sans véritablement avoir franchis le cap, il se lance dans le béhourd après avoir découvert “LE” sport de combat en équipe

Age 39 ans Habite à La Ferté Milon
Taille 1m85 Poids 87Kg
Période armure XIVème Armes Hache à une mains
Poste Attaquant Niveau Confirmé
Tournois 5

Comment en es-tu venu à faire du Béhourd ?
Une “révélation”…

Avec quelle type d’arme combats-tu et pourquoi ?

J’ai combattu toute la saison 2016 avec une hache à 2 mains. Cependant, et après réflexion je penses que cette arme ne me convient pas vraiment. J’ai considérablement allégé mon armure durant l’intersaison, et je penses changer de poste pour un rôle rôle d’attaquant avec un fauchon ou une hache et un bouclier.

Combien de tournois fais-tu dans l’année ?

En 2016, j’ai participé aux 5 grands tournois nationaux (Château Thierry, Vincennes, Saint Germain-Lherm, Montbazon, et Tourcoing). Mon objectif pour 2017 est de faire de même en y ajoutant un ou deux tournois à l’étranger afin de parfaire mon expérience.

As-tu des conseils a donner aux débutants ou ceux qui souhaiteraient se lancer ?

Avant tout, il est primordial de trouver une équipe qui te correspond avec le même état d’esprit que toi. Le béhourd est un sport très rigoureux alors si tu ne te marre pas avec tes frères d’armes cela ce ressentira dans la lice.

Comment t’entraines-tu ? Combien d’entraînements par semaine ?

Le béhourd nécessite d’avoir une forme physique optimale. Je réalise trois entrainements par semaine qui se composent d’une bonne dose de cardio pour le souffle et de séances de musculation. Il faut également ajouter l’entrainement par équipe qui a lieu tous les dimanches. Si vous souhaitez venir nous voir, vous êtes les bienvenus 😉

Que penses-tu du niveau général des combattants en France ?

Le niveau général des combattants français est plutôt bon mais reste assez disparate du fait que les compétitions ne font pas de distinction entre combattants amateurs ou semi-professionnels. Tout dépend de la démarche et de l’état d’esprit de l’équipe, afin d’avoir de bon résultats, une sélection rigoureuse est indispensable même si les recrutements son difficiles et prennent quand même beaucoup de temps…

Comment vois-tu l’avenir du béhourd en France ?

L’engouement et le nombre grandissant de pratiquant ne sont plus à démontrer mais l’organisation, la logistique et les moyens de mener à bien les différentes manifestations reste encore fragile.   L’avenir du Béhourd se fera grâce à l’énergie déployée par les bénévoles,  les différentes associations et avec le soutien indispensable de la FFB. Le nombre de tournoi ne fait que croître, mais j’aimerai voir apparaître un tournoi spécialement organisé pour le 21vs21, peut être 2 dates dans l’année avec des coalitions Nord vs Sud ou France vs Anglois pourquoi pas… tout est possible .