Alex

Alex est un combattant qui nous viens du Val d’Oise. Grand et massif, c’est un excellent compagnon qui prône les notions d’honneur, de fair-play et de respect de l’adversaire. Cependant c’est l’archétype même du combattant qu’il vaut mieux avoir avec soi que contre soi… surtout au corps à corps !!

Age 30 ans Habite à  Val d’Oise
Taille  1m89 Poids  105Kg
Période armure  1390-1420 Armes  Fauchon
Poste  Tank Niveau  Confirmé
Tournois  4

Comment tu en es venu à faire du Béhourd ?

Un peu par hasard. J’ai découvert cette activité en 2015, à l’occasion du tournoi de Vincennes. J’ai immédiatement accroché. En furetant sur le web, j’ai cherché où pratiquer pour obtenir des renseignements et j’ai constaté que Bruno et Fabien montaient une équipe dans l’Aisne. Steve les avait déjà rejoints. J’en ai fais de même.

Quelle a été ta démarche pour acquérir ton armure ?

C’est à mes yeux l’étape la plus difficile pour les nouveaux arrivants, surtout lorsque comme pour mon cas, on ne vient pas spécialement du monde médiéviste et que l’on n’y connaît donc pas grand chose en historicité. Comme Bruno, Fabien ou Steve en étaient plus ou moins au même stade et que nous ne connaissions personne de véritablement expérimenté pour nous conseiller, j’ai commencé par parcourir le site de la Fédération et plus particulièrement son forum, qui est une vraie mine d’or pour tous ceux qui cherchent à s’équiper. Je me suis basé sur les retours d’expérience de ceux qui avaient déjà leur propre armure pour choisir ce qui me semblait le mieux pour allier budget, aisance, sécurité et historicité.

As-tu des conseils a donner aux débutants ou ceux qui souhaiteraient se lancer ?

Se rapprocher sans tarder d’une association à proximité de chez soi. C’est le meilleur moyen de ne pas regretter ses premiers achats de matériel. On peut ainsi obtenir de précieux conseils voire essayer divers éléments pour déterminer ce ce que l’on préfère. Prendre son temps, pour vérifier que l’équipement dans son ensemble tient la route et redoubler de patience, en attendant que ce dernier sorte des forges.

Que penses-tu de la médiatisation du béhourd ?

C’est une excellente chose. Chaque nouvelle exposition dans les médias apporte son lot de nouveaux combattants. Dans sa globalité, le béhourd manque de visibilité et c’est très problématique, notamment pour obtenir des fonds publics à l’instar d’autres activités sportives plus connues. D’un autre côté, il faut rester vigilant sur l’image qui est renvoyée au grand public par les médias. La combativité peut être mal interprétée. C’est pourquoi les notions d’honneur, de respect , de contrôle de soi ou encore de modestie devraient à mon avis inspirer tous les combattants

 

One thought on “Alex

Comments are closed.