L’équipement

equipement

Bien s’équiper pour rentrer est en lice est absolument primordial et ce pour deux bonnes raisons : pour votre sécurité et pour la capacité à vous battre. Il va falloir trouver le bon compromis entre la protection et le poids, avec une contrainte supplémentaire : l’historicité.

Avant de rentrer dans le vif du sujet en ce qui concerne les pièces d’armure, nous allons d’abord passer par la case “historicité” de l’équipement. Le règlement demande à ce que toutes les pièces de l’armure soit concentrées sur 50 ans maximum. Pour réussir cette “prouesse”, vous allez devoir pour chaque pièce de votre armure, trouver une source historique (enluminure, gisant, pièce archéologique) qui la montre et prendre la date de cette preuve. Une fois le travail effectué, il ne doit pas y avoir plus de 50 ans entre la pièce la plus “récente” et la pièce la plus ancienne. Bien évidemment ce ne sera pas simple mais vous pourrez trouver de l’aide auprès de la communauté sur Facebook, sur le forum de la fédération, ou auprès de vos futurs coéquipiers. Notez bien que le béhourd est un sport de contact, pour ne pas dire violent. A ce titre, les pièces et protections d’avant le XIIIème et après le XVIème ne sont pas jugées assez sûres pour protéger efficacement le combattant dans une mêlée. On ne laissera pas entrer un pseudo guerrier viking dans une lice…

Dernière petite contrainte : L’intégralité des pièces d’armure doivent provenir de la même “région”, même si il existe certaine “tolérance”. On en dénombre quatre : Europe de l’ouest, Mongole, Slave, Asie/Japon. Chaque “région” a son style propre, ce qui implique que vous ne pourrez pas entrer en lice avec une hatanga mongole et un bascinet italien.

Une fois ceci dit, nous allons passer à l’équipement proprement dit. Cet équipement va se composer de trois couches : Les protections modernes, le gambison et l’armure.

Les protections modernes

Dorsale Tryonic FEEL 3.7Afin d’assurer au maximum notre sécurité, il est admis que nous avons la possibilité de porter des protections modernes à notre guise du moment qu’elles ne se voient pas. On peut par exemple porter une protection dorsale sous le gambison, mais on ne peut pas “placer” une visière en plexiglas sur son casque au niveau des yeux. Ici vous êtes seul juge et la seule limite est votre “inventivité” du moment que vous respectez cette contrainte. Cependant n’oubliez pas les facteurs poids et encombrement car la légèreté et la mobilité sont des atouts très précieux en lice.

En savoir plus

Le gambison

gambisonNous allons parler ici de la seconde couche que l’on appelle communément le gambison ou le gamboisage. Pour faire simple, vous allez porter une sorte de couette sous votre armure qui absorbera une grande partie du coup. Le gambison c’est une couche de lin épais, 1 à 4 couches de laine et une couche de lin épais. Le lin peut être remplacé par du coton et la laine par de la ouatine, peu importe, l’important est sa fonction “d’amortisseur”. Vous entendrez surement parler de “couches” de gamboisage. Cela peut aller de une à quatre couche de laine/ouatine à l’intérieur. Plus il y a de couches, plus cela amorti et ce sera lourd. Encore un compromis à trouver entre protection et mobilité… Notez également que quelque soit la pièce, il faudra surement prévoir quelques travaux de couture que ce soit pour ajuster, retailler ou poser des renforts.

En savoir plus

Les pièces d’armures

grand-heaumeDernière couche de l’équipement, ce seront les pièces en métal qui viendront vous protéger des coups que vous recevrez. Toujours et encore ce compromis à trouver entre protection et mobilité, cependant une certaine épaisseur minimale est demandée. Vous trouverez des pièces à des prix plus ou moins élevé, neuves ou d’occasions, mais rappelez vous de ce proverbe chinois : “Le radin paie toujours deux fois”. Toutes les pièces devront être ajustées à votre corps, donc être à votre taille. Il faudra bien penser à prendre vos mesures avec le gambison, surtout en ce qui concerne les circonférences des bras/jambes/torse qui peuvent avoir un gros écart avec et sans les protections gambisonnées.

En savoir plus